Grande joie à Montfavet pour les confirmations !

29 avril 2018

La confirmation a été donnée à 21 jeunes le dimanche 29 avril au cours de la messe de 10h30 par Mgr Pascal Molemb Emock.

Les sourires sur les visages, la joie dans les coeurs, cette belle célébration a réjouis toute la communauté. L’Esprit Saint a été chanté par les animateurs, les confirmands et l’assemblée ; joie sur la terre et dans le ciel en ce dimanche où a soufflé un air de Pentecôte !

La confirmation

Le sacrement de confirmation est la seconde étape de l’initiation chrétienne (promulgué lors de la Solennité de Pentecôte 2017). 

Décret : Nous sommes tous appelés à partager la propre vie de Dieu : par le baptême, nous avons été libérés du mal et du péché, et nous sommes nés à la vie divine dans le Fils bien-aimé du Père. La Mère Église nous a enfantés dans les eaux baptismales, mais sa mission ne s’arrête pas là, elle doit maintenant nous éduquer, accompagner nos premiers pas dans cette vie nouvelle. L’éveil à la foi et la catéchèse vécus en famille ou en paroisse ouvrent l’enfant de Dieu que je suis à cette vie nouvelle.

Mais je dois recevoir une force, celle de l’Esprit Saint pour arriver à déployer toute la richesse de la vie divine en moi, d’où l’importance du sacrement de la Confirmation, complément indispensable du baptême. Livré à mes seules forces, je ne pourrai arriver à grandir en enfant de Dieu, j’ai un besoin vital de l’Esprit Saint ; je ne peux vivre qu’au souffle de l’Esprit. Par le sacrement de la Confirmation, Dieu me donne tous les dons de l’Esprit qui me permettront de devenir pleinement enfant de Dieu, de devenir un saint – c’est-à-dire de me laisser habiter et conduire par l’Esprit Saint - et de trouver ma place de disciple-missionnaire dans le Corps du Christ.

Aujourd’hui dans nos paroisses, de nombreux jeunes et adultes n’ont pas reçu ce sacrement pour vivre en chrétien. Certains jeunes baptisés choisissent de suivre la préparation à la confirmation, d’autres arrêtent leur formation chrétienne après la première communion ou après la profession de foi. De même, l’Église demande normalement la confirmation pour pouvoir recevoir le sacrement du ma-riage ou pour être parrain ou marraine, mais en France pratiquement nous avons renoncé à l’exiger, vu le trop grand nombre d’adultes qui ne l’ont pas reçue. Dans certaines familles dont les parents sont pourtant baptisés, les enfants ne le sont plus et les parents disent vouloir les laisser choisir plus tard, mais pour choisir, il faut connaître.

Enfin, le troisième sacrement de l’initiation chrétienne est essentiel pour nous tous, il est vital. Par l’Eucharistie, je me nourris de la Parole de Dieu et du Corps du Christ, je communie à Lui jusqu’à ne faire plus qu’un en Lui. Je participe pleinement à l’unique sacrifice de la Croix pour me laisser transfigurer par son amour. Je peux rendre grâce pour toutes les merveilles de Dieu qui éclatent tant à travers la Création qu’à travers l’histoire sainte. Enfin, je ne peux communier au Corps du Christ sans m’engager à communier avec tous mes frères en Christ. L’Église se façonne dans l’Eucharistie et elle est la nourriture essentielle pour ma vie d’enfant de Dieu.
Aujourd’hui, beaucoup d’enfants font leur première communion et ne viennent pratiquement jamais à la messe. Beaucoup d’adultes vont même jusqu’à se déclarer chrétiens mais non pratiquants. Comment est-il possible de vivre sans se nourrir ? La Mère Église doit regarder avec courage comment éduquer ses enfants à la place de l’eucharistie dans la vie d’un chrétien. Sa mission d’éducatrice doit la conduire à plus de vérité et de fermeté dans l’éducation chrétienne de ses enfants. Là encore, le sacre-ment de la confirmation doit retrouver toute sa place : nous avons besoin de la force de l’Esprit Saint, nous avons besoin de sa présence pour découvrir toute la richesse de l’Eucharistie et en vivre dans notre croissance en Christ.

En revanche, de plus en plus d’enfants ou d’adolescents non baptisés demandent spontanément à devenir chrétiens et il faut s’en réjouir. Il s’agit donc de prendre en compte la multiplicité des démarches, en proposant une vision cohérente et simple des sacrements par lesquels l’homme devient disciple du Christ et membre de son Église.

Cette vision cohérente consiste à retrouver - comme le Magistère nous y invite depuis le concile Vatican II - l’ordre normal des sacrements de l’initiation chrétienne : baptême, confirmation et eucharistie. Elle consistera également pour notre Église d’Avignon à toujours mieux remplir sa mission de Mère et d’Éducatrice avec exigence et amour. Suite ici...