Le Pape rappelle l’universalité du salut

19 octobre 2019

Dans le cadre de l’audience générale du mercredi, tenue sur la Place Saint-Pierre, le Pape François a poursuivi ce matin sa série de catéchèses sur les Actes des Apôtres.

« Dépasser les particularismes et s’ouvrir à l’universalité du salut, parce que Dieu veut sauver tout le monde » : c’est cela le sens du « voyage de l’Évangile dans le monde », amorcé dans le récit des Actes des Apôtres. « Les baptisés sont appelés à sortir d’eux-mêmes et à s’ouvrir aux autres », a expliqué l’évêque de Rome.

Pierre, personnage central de ce récit des premiers temps apostoliques, reçoit une vision qui lui permet de dépasser les catégories du pur et de l’impur établies dans le Lévitique, et de regarder « vers la personne et les intentions de son cœur. Ce qui rend l’homme impur, en effet, ne vient pas de l’extérieur mais seulement de l’intérieur, du cœur », explique-t-il. C’est après cette vision que Pierre se rend au domicile de Corneille, un centurion romain, qui n’était pas juif. « Dans cette maison de païens, Pierre prêche le Christ crucifié et ressuscité et le pardon des péchés pour quiconque croit en Lui. Et pendant que Pierre parle, l’Esprit Saint se diffuse sur Corneille et sur ses proches. Et Pierre les baptise au nom de Jésus-Christ. » Ce geste, dans un premier temps, choque les autres apôtres, mais il ouvre à une nouvelle compréhension de l’Évangile, comme une Bonne Nouvelle pour tous.

Ce récit permet de « comprendre que l’élection d’Israël n’est pas la récompense pour des mérites, mais le signe de l’appel gratuit à être une médiation de la bénédiction divine parmi les peuples païens », a expliqué François. Le Seigneur « veut que tous les hommes soient sauvés », rappelle saint Paul dans la Première Lettre à Timothée. Ceux qui suivent le Christ ne doivent donc empêcher personne de le rencontrer.
« Demandons aujourd’hui la grâce de nous laisser étonner par les surprises de Dieu, de ne pas faire obstacle à sa créativité, mais de reconnaître et favoriser les voies toujours nouvelles à travers lesquelles le Ressuscité diffuse son Esprit dans le monde et attire les cœurs, en se faisant connaître comme le Seigneur de tous », a conclu le Saint-Père.

Pape François