Lettre du Saint Père « Christus vivit »

5 avril 2019

« Christus vivit / Il est vivant ! » lettre du Saint Père publiée le mardi 2 avril 2019 suite au synode des évêques d’octobre 2018 sur « les jeunes, la foi et le discernement des vocations ».

Le pape François écrit aux jeunes du monde : « Christus vivit »

Neuf chapitres pour les jeunes et pour tous : « Il est vivant ! » : le pape François adresse aux jeunes du monde entier – et pas seulement les catholiques – une vraie « lettre » pour leur parler du Dieu qui lui a parlé dès sa jeunesse, est toujours « jeune » et l’« ami » des jeunes.

Elle est publiée ce mardi 2 avril 2019, en l’anniversaire de la mort de saint Jean-Paul II, le pape des JMJ, et auteur de « Ma vocation, don et mystère ». Cette lettre en guise d’« exhortation apostolique post-synodale » est une façon inédite pour un pape de nouer la gerbe du synode des évêques d’octobre 2018 sur « les jeunes, la foi et le discernement des vocations ».

Signée le 25 mars dernier, dans la maison de la Vierge Marie à Lorette, elle s’intitule : « Il vit, le Christ ». 

Le titre se prolonge : « notre espérance », « il est la plus belle jeunesse de ce monde ».« Il te veut vivant ». Le pape lance en le tutoyant un appel à la vie pour le jeune qui le lit : « Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. Les premières paroles que je voudrais adresser à chacun des jeunes chrétiens sont donc : Il vit et il te veut vivant ! ».

Deuxième point. Le Vivant est présent, toujours et partout : « Il est en toi, il est avec toi et jamais ne t’abandonne. Tu as beau t’éloigner, le Ressuscité est là, t’appelant et t’attendant pour recommencer. Quand tu te sens vieilli par la tristesse, les rancœurs, les peurs, les doutes ou les échecs, il sera toujours là pour te redonner force et espérance. » Elle est faite de « certaines convictions de foi », pour encourager « à grandir en sainteté et dans l’engagement de sa propre vocation ». Le synode avait pour titre on s’en souvient : « Les jeunes, la foi et le discernement des vocations ».

Troisième point. Cette lettre profitera aussi à tout le Peuple de Dieu : « Je m’adresse en même temps à tout le peuple de Dieu, à ses pasteurs et à ses fidèles, car la réflexion sur les jeunes et pour les jeunes nous interpelle et nous stimule tous ».Une lettre à « mille voix » Le ton est donné : le pape raconte aux jeunes le Christ qui est vivant, en 168 petites pages, en 9 chapitres et 299 paragraphes.

Le pape y inclut des « propositions » du synode qui lui ont semblées « significatives », en sorte que cette lettre se révèle être à « mille voix » avec des « croyants du monde entier » et même des « jeunes non croyants, qui ont voulu y prendre part », « ont soulevé des questions qui ont suscité en moi de nouvelles interrogations ».

Il conclut en leur demandant de « courir ! » : « Chers jeunes, je serai heureux en vous voyant courir plus vite qu’en vous voyant lents et peureux. Courez, « attirés par ce Visage tant aimé, que nous adorons dans la sainte Eucharistie et que nous reconnaissons dans la chair de notre frère qui souffre. Que l’Esprit Saint vous pousse dans cette course en avant. L’Église a besoin de votre élan, de vos intuitions, de votre foi. Nous en avons besoin ! Et quand vous arriverez là où nous ne sommes pas encore arrivés, ayez la patience de nous attendre ».

Le pape conclut en confiant les jeunes du monde à la force l’Esprit Saint : « Que l’Esprit Saint vous pousse dans cette course en avant. L’Église a besoin de votre élan, de vos intuitions, de votre foi. Nous en avons besoin ! »