Nouvelle charte des personnels de santé

10 février 2017

Le Saint Siège a publié la Nouvelle charte des personnels de santé qui s’adresse « non seulement aux professionnels de la santé, mais aussi aux chercheurs, pharmaciens, et législateurs en matière de santé ».

 

Points abordés :

  • les critères éthiques pour traiter l’infertilité (méthode naturelle) ; la congélation de tissu ovarien comme « réponse éthiquement acceptable dans le cas de thérapies oncologiques qui peuvent altérer la fertilité de la femme ».

 

  • « Le diagnostic préimplantatoire », qui a été qualifié d’« expression d’une mentalité eugéniste qui légitime l’avortement sélectif pour empêcher la naissance d’enfants affectés de diverses maladies  ».

 

  • Le droit à la santé étendu à toute la population pour que l’on arrive à une justice sanitaire ». - Le rôle de la « consultation d’éthique clinique » qui peut aider à la résolution de problèmes et de doutes.

 

  • « La nutrition et l’hydratation artificielles » du patient en fin de vie, « soins de base dus au mourant  » à condition qu’ils ne soient pas « trop lourds ou sans bénéfice ». Les suspendre injustement est une euthanasie.

 

  • « Le caractère éthique de la sédation palliative profonde » des patients en fin de vie à condition qu’elle soit «  mise en œuvre conformément aux protocoles éthiques appropriés et soumise à une surveillance continue  ».

Cf. http://fr.radiovaticana.va/news/2017/02/07/une_nouvelle_charte_pour_les_acteurs_catholiques_de_la_sant%C3%A9/1291065