Soirée de prière pour les malades

21 mai 2018

Soirée de prières et spécialement de prière pour la guérison des malades. Une première dans la paroisse, inspirée de ce qui se fait dans des paroisses parisiennes. En même temps que l’adoration, la prière rejoindra tous ceux qui souffrent et qui sont invités à cette soirée. 

Tous les adorateurs et paroissiens sont invités à cette soirée, ainsi que tous ceux qui souffrent ou qui souhaitent se joindre par la prière à la paroisse.

Demander au Seigneur une guérison, soirée du 22 mai à 20h à l’église

Vous désirez obtenir du Seigneur une guérison. Vous désirez une prière de guérison…

Tout d’abord, nous vous déconseillons d’aller voir un marabout, une voyante, un médium ou autre guérisseur, même lorsqu’il prétend faire des prières sur vous… Ils peuvent parfois vous guérir, mais vous risquez de voir beaucoup d’autres problèmes beaucoup plus graves vous tomber dessus parce que cela ouvre souvent des portes aux forces du mal…
Nous vous déconseillons absolument de porter un talisman. La pratique de la radiesthésie est hautement dangereuse, quand elle fonctionne avec le monde des esprits… Par contre, nous vous recommandons de porter une croix, la médaille miraculeuse de la rue du Bac, la médaille de St Benoît (qui protège des anges mauvais).
Il y a beaucoup de livres de guérison et de prières de guérison. Là aussi, faites attention  ! Certains livres mêlent sans le dire explicitement la foi chrétienne à des choses qui lui sont opposées. Par exemple, les prières de l’abbé Julio — bien connues dans le monde de l’ésotérisme — sont clairement ésotériques et toxiques. Ainsi en est-il aussi des livres du père Jean Jurion — la radiesthésie peut être dangereuse, quand elle est faite sur les personnes…
Nous vous conseillons avant tout les prières que l’Eglise vous propose : le Notre-Père, le Je vous salue Marie, le chapelet, la prière des Psaumes, l’invocation du Nom de Jésus… Vous pouvez aussi reprendre un récit de guérison dans un évangile et redire les paroles de la personne qui demande à Jésus d’être guérie…
Mais sachez que c’est Dieu qui décide qui il guérit. Et, pour nous guérir, il nous invite à entrer en dialogue avec lui, à lui faire confiance et à nous laisser guider par lui comme un enfant. Pour cela, il faut accepter de commencer une vie de prière, d’écouter la parole de Dieu, de lui demander la force de nous convertir à l’amour vrai…
On ne peut pas faire pression sur Dieu ou acheter ses grâces. Il n’y a pas de prière magique qui marche à tous les coups. Il faut demander au Seigneur de nous donner une foi profonde, une foi vivante. Dans les Evangiles, ceux qui sont guéris poussent souvent simplement un cri de détresse ou de confiance vers Jésus : «  Jésus, Fils de David aie pitié de moi   !  » (Lc 18, 38) , crie l’aveugle à l’entrée de Jéricho. «  Jésus, Maître, aie pitié de nous  !  » (Lc 17, 13) disent les dix lépreux en élevant la voix pour être entendu de lui. La vraie humilité touche toujours le cœur de Dieu pour qui rien n’est impossible (Lc 1,37).
Si vous êtes catholiques ou orthodoxes, nous vous invitons à faire une démarche pour purifier votre cœur, à laisser Dieu vous pardonner vos péchés, en recevant le sacrement de la réconciliation auprès d’un prêtre (Jn 20, 21-23).
Les enseignements de la prière des malades, qui s’appuient toujours sur la Parole de Dieu, sont conçus pour vous aider à vous ouvrir aux grâces que Jésus veut vous donner et à avancer dans votre foi. En écoutant les témoignages, vous découvrirez les chemins par lesquels les personnes guéries ont obtenu une grâce.
On n’obtient pas forcément une guérison la première fois que l’on vient à la prière des malades. Dieu nous demande d’être persévérant.
Durant la prière des malades, lorsque le Saint Sacrement, c’est-à-dire Jésus lui-même, passe dans la foule, des paroles de connaissance, qui sont le fruit de charismes (1re épître aux Corinthiens, chapitre 12), sont données par des personnes du groupe d’animation. Les charismes sont des dons de l’Esprit-Saint et le charisme de connaissance n’a rien à voir avec un don de voyance. 
Quand une personne est guérie, c’est toujours Jésus lui-même qui guérit. Si vous pensez avoir obtenu une guérison pour vous-même ou pour une personne pour qui vous priez, demandez au Seigneur la grâce de l’accueillir avec foi. Certaines guérisons sont instantanées — y compris pour des maladies très graves ou des dépressions profondes —, d’autres prennent un certain temps — quelques jours, quelques semaines… Il y a parfois des cas où les symptômes disparaissent puis réapparaissent quelque temps après. C’est alors un appel à sortir du doute et à faire un acte de foi simple et profond. Le Seigneur confirmera alors la guérison…
Par contre, comme nous le rappelons à la fin de chaque prière, nous vous demandons de ne jamais arrêter un traitement médical tant que le médecin n’a pas lui-même confirmé votre guérison. Autrement dit, la guérison n’est certaine… qu’une fois qu’on est guéri. Quand on est guéri, on est invité à se mettre au service de Dieu et des autres selon ses possibilités. Dieu laisse chacun libre de ses actes. La guérison n’est qu’un moyen qu’il nous offre pour nous encourager à aller vers le Ciel où nous serons éternellement heureux, si nous cherchons à faire sa volonté sur la terre.

(extrait du site internet de la paroisse saint Nicolas des champs)