Une nouvelle année, l’an de grâces 2017

6 février 2017

Nous avons le grand défi de toujours accueillir, et surtout, surtout de comprendre que l’Eglise est une grande famille, où chacun a sa place, comme dans le Royaume, comme dans cette hôtellerie où le bon samaritain amène celui qui a été laissé pour mort par les brigands.

Cette année 2016 s’achève avec son cortège de misères et de joies… Les souvenirs sont plus ou moins bons, chacun étant marqué par les événements qui le touchent de près.

Notre foi et notre espérance peuvent rejoindre la peine de toutes les personnes qui comme nous ont été affectés par l’extrême violence (l’abbé Hamel et toutes les autres victimes de l’appel au Jihad) et par toutes les formes d’injustice arrivées l’an passé.

Notre paroisse vit au fil des jours et des semaines, messes, adoration, prière des mères, des pères de famille, permanences du secours catholique, équipes de toutes sortes, catéchistes, accompagnement des demandes de baptêmes, d’obsèques, de mariage, pastorale des malades, embellissement de l’église, etc…

Elle est marquée par des moments essentiels. Nous venons de vivre des messes de Noël avec un concours extraordinaire de monde, et des liturgies de très grande qualité, grâce à la participation et à l’engagement de beaucoup. D’aucuns ont été marqué par le recueillement et l’authenticité des célébrations, y compris de celles qui assument les traditions provençales.

Concomitamment, nous continuons aussi de passer à côté de certaines personnes, certaines situations de grandes détresses. Certaines personnes arrivent dans la communauté, d’autres la quittent pour déplacement ou pour autre raison. Nous avons le grand défi de toujours accueillir, et surtout, surtout de comprendre que l’Eglise est une grande famille, où chacun a sa place, comme dans le Royaume, comme dans cette hôtellerie où le bon samaritain amène celui qui a été laissé pour mort par les brigands. Quel challenge d’apprendre à nous supporter les uns les autres, comme dans une famille ordinaire… Quelle tristesse de voir les désunions et le manque de conscience d’appartenir au peuple de Dieu uni à son Pasteur, le Christ, notre Seigneur !

Au cœur du cœur, notre communauté est vivante à travers la vie du Christ qui circule par l’Esprit Saint dans les sacrements et dans la vie de charité qui nous lie. Et nous les prêtres, l’abbé Joseph et moi-même, nous sommes les témoins privilégiés de cette circulation d’amour, de cette vie, de cette vitalité et qui restent bien souvent inconnues ou cachées.

En ce passage pour une nouvelle année 2017, nous tenons à remercier toutes les personnes de notre paroisse qui participent à cette vitalité et qui s’engagent par toutes sortes de services, rayonnant de la Grâce de Dieu. L’Esprit Saint est notre force… Merci à chacun pour le don que vous êtes  !

Que sera 2017 ? Ce que Dieu pourra continuer d’opérer avec nos pauvretés offertes, notre abandon en Lui, si riche en Miséricorde, si Bon, si Patient, si Aimant… Que la Vie Divine, la vie de grâce par la charité fraternelle coule et circule de plus en plus en nous, entre nous et à travers nous, c’est mon vœux le plus cher.

Bonne et sainte Année 2017 !

L’abbé Marc, curé