Mois de JUIN, mois du Sacré Cœur… Pourquoi ?

6 juin 2020

C’est le pape Clément XIII qui a institué officiellement la fête du Sacré-cœur le 6 février 1765. C’est une solennité dans le calendrier liturgique fixé par le concile Vatican II. Jean-Paul II, lors de son audience donnée le mercredi 20 juin 1979, a exprimé son amour du Cœur du Christ.« La liturgie de l’Église va célébrer, en esprit d’adoration et avec un amour particulier, le mystère du « Cœur du Christ ». Anticipant cette fête, je désire donc, dès aujourd’hui, tourner avec vous le regard vers le mystère de ce cœur […] On sait que le mois de juin est particulièrement consacré au divin Cœur, au Cœur sacré de Jésus. Nous lui exprimons notre amour et notre adoration par la litanie dont chacune des invocations a une richesse théologique particulièrement profonde. Je désire donc m’arrêter avec vous, ne serait-ce que brièvement devant ce Cœur vers lequel se tourne l’Église en tant que communauté de cœurs humains. »

Pourquoi le mois de juin est-il tout entier consacré à l’adoration du Sacré Cœur du Christ ? Nous devons cette dévotion à l’audace et la foi d’Angèle de Sainte Croix, une élève de Notre-Dame-des-Oiseaux, vers 1860. Le couvent de la rue de Sèvres à Paris (Chanoinesses de Saint-Augustin) avait une grande dévotion au Sacré-Cœur et Angèle eut l’intuition de demander à l’archevêque de Paris de consacrer le mois de juin au Sacré-Cœur, comme le mois de mai l’était pour Marie depuis longtemps déjà. Cela a été accepté par l’archevêque et institué quelques années plus tard par le pape pour l’Église universelle

Voici 4 moyens pour bien vivre ce mois de Juin :

  • Le premier moyen est de communier à lui souvent et si possible tous les jours ou au moins chaque dimanche avec foi, dévotion et amour sincère. En effet, la plus grande preuve de gratitude et d’amour que nous puissions donner à Celui qui se donne à nous, c’est de le recevoir, car Jésus est un foyer de tendresse et de dilection.
  • Le deuxième moyen d’honorer le Cœur de Jésus, ce sont les visites fréquentes au Saint Sacrement.Après la sainte Messe et la sainte Communion, rien ne plaît plus à Jésus que notre visite au Saint Sacrement. Aller contempler et adorer le corps, le sang, l’âme et la divinité du Dieu Sauveur dans le Sacrement de son amour est la plus belle preuve d’amour qu’on puisse lui témoigner. Jésus est là avec son amour et son dévouement dans l’attente d’être aimé, adoré, remercié et pris par les chrétiens pour les appeler à modifier leur vie en l’orientant davantage vers la prière, la méditation évangélique et la charité fraternelle.
  • Le troisième moyen est de sanctifier le premier vendredi du mois, fête de son Sacré-Cœur. Jésus dira à Sainte Marguerite-Marie : « Tu communieras tous les premiers vendredis du mois pour honorer mon cœur outragé. » Marguerite-Marie demeura fidèle à cette recommandation du Seigneur et elle en reçut les grâces les plus abondantes. Ce jour-là, le Seigneur dilate son cœur et l’ouvre plus grand encore pour répandre sur les hommes des flots de bénédictions et de grâces.
  • Le quatrième moyen est de vénérer ses images. Et l’image de son cœur de chair couronné d’épines et surmonté d’une croix fut pour lui le moyen de montrer aux hommes de tous les temps combien il les a aimés sur terre au point de mourir pour leur salut et combien il continue de les aimer dans l’espérance de leur conversion et de leur reconnaissance de son amour infini pour le genre humain.